167 hectares, c’est la surface d’espaces verts que compte Avrillé, soit 10,5% de la surface de la commune.

Au cours du mandat qui s’achève, nous avons métamorphosé le parc Georges Brassens. Il recouvre désormais la tranchée couverte de l’autoroute A11 et les surfaces adjacentes sur 37ha, pour le plus grand plaisir des promeneurs et des joggeurs. Un jardin pédagogique permet de mieux comprendre les choix d’aménagement qui ont été fait et les méthodes de gestion écologiques qui ont été retenues.

Nous avons aussi créé un verger partagé derrière le château de la Perrière. Les arbres grandissent et ont donné leurs premiers fruits cette année. De nouveaux jardins familiaux on été créés dans le quartier Ardenne en complément de ceux déjà installés à l’Adézière.

Tout autour de la ville, la ceinture verte est un projet à très long terme qui vise à contenir l’étalement urbain en instaurant une zone durablement non constructible entre Avrillé et ses voisines. Cette ceinture verte représente environ 300 hectares de prairies, d’espaces agricoles, ou de bois. Nous avons ainsi planté 32000 arbres pour « sanctuariser » les terrains situés en lisière d’urbanisation.

Plus que jamais, Avrillé mérite son surnom de « Ville-Parc ». Notre ville sait rester proche de la nature, et c’est pour cela que nous avons tant de plaisir à y vivre.