Ce vendredi 21 février, Avrillé au Coeur avait invité les journalistes pour la présentation de 8 nouveaux colistiers de Marc Laffineur, et pour dévoiler une nouvelle partie de leur programme pour les municipales de mars 2014.

Les colistiers qui ont été présentés sont :

  • Eric Bretault (adjoint dans l’équipe sortante), quartier Coteaux de la Mayenne, comme adjoint au maire, en charge des sports et de la vie associative,
  • Philippe Bolo (conseiller dans l’équipe sortante), quartier Coteaux de la Mayenne, adjoint en charge de la jeunesse et du projet éducatif,
  • Bénédicte Antier (conseillère sortante), quartier Ternière-Centre Ville, pour la fonction de conseillère municipale déléguée à la sécurité et à la prévention,
  • Danielle Morain qui habite dans le quartier Ternière-Centre Ville,
  • Gwen Lagarde, cadre administrative et marathonienne, les Bosquets,
  • Cécile Hérisson (conseillère sortante), employée d’assurance et pompier volontaire, quartier Ardenne,
  • Claude Caillard, agent commercial, du Domaine de l’Etang,
  • Roger Gautier (ancien conseiller municipal), quartier Ternière-Centre Ville.

IMG_3347

La rencontre de ce jour couvre trois sujets : la jeunesse et le projet éducatif, les sports et la vie associative, ainsi que la prévention et la sécurité.

 

Après avoir présenté 8 nouveaux colistiers, Marc Laffineur aborde le sujet des rythmes scolaires. La large concertation qui a eu lieu ces derniers mois a permis de fixer le nouvelle organisation de la semaine pour les écoles publiques d’Avrillé. Après les élections, une nouvelle concertation devra réunir les parents, les enseignants et les associations pour préciser le programme des 3 heures hebdomadaires d’activités périscolaires (« TAP »). Plusieurs pistes sont évoquées autour de la musique et de la culture en général, et évidemment du sport.

Avrillé au Coeur souhaite que ces TAP soient aussi l’occasion d’initier les jeunes aux gestes qui sauvent avec une formation au premiers secours dans les écoles, et aussi pour les collégiens. Plusieurs pistes sont proposées pour renforcer les liens inter-générationnels, par exemple en demandant aux seniors de s’impliquer dans le soutien scolaire, et en demandant en contrepartie aux jeunes d’aider les anciens à découvrir ou à progresser dans les nouvelles technologies. Sur le plan de la citoyenneté et de l’ouverture au monde, un jumelage pourrait être mis en place entre chaque école d’Avrillé et une école de nos villes jumelles. Avrillé au Coeur cherchera aussi à faire participer chaque école aux cérémonies mémorielles, notamment dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.

 

Au sujet de l’école Pierre et Marie Curie, dont les bâtiments sont des préfabriqués datant de 1967, Marc Laffineur déplore que Angers-Loire-Métropole considère qu’il s’agirait d’une simple rénovation et refuse donc de participer au financement d’un véritable bâtiment pour les enfants du quartier du Parc de la Haye. Il rappelle que suite à la réticence de certains parents et riverains face au résultat d’un premier concours d’architectes, il fallait repartir sur une procédure complète, à partir de la rédaction d’un cahier des charges et d’une étude de faisabilité pour la reconstruction sur le même site. Une vaste concertation a eu lieu et est encore en cours, avec la présentation publique des résultats de cette étude la semaine prochaine. C’est un travail de longue haleine car la concertation et le respect de toutes les procédures prennent forcément du temps, mais la municipalité actuelle comme l’équipe Avrillé au Coeur sont très impliqués et suivent ce dossier au plus prêt.

 

Marc Laffineur souligne aussi l’importance de faire découvrir les entreprises aux jeunes, de les aider à connaître les métiers des entreprises qui les entoure, et souhaite organiser tous les 2 ans des « portes ouvertes » pour que les Avrillais puissent découvrir les entreprises de la commune. Avec la collaboration d’Angers-Loire-Métropole, Avrillé au Coeur veut aussi faire étudier le dossier de la création d’une pépinière d’entreprises, capable d’aider les créateurs -notamment les jeunes qui peuvent avoir le plus de mal à se lancer- à s’installer à Avrillé pour y créer des emplois.

 

Au chapitre du sport et de la vie associative, Marc Laffineur rappelle son attachement au sport pour tous, mais aussi son engagement pour aider le sport de compétition et promouvoir les sportifs de haut niveau qui constituent un exemple pour le jeunesse. Avrillé compte à ce jour plus de 4000 licenciés sportifs. Avrillé au Coeur annonce la création durant le prochain mandat d’un nouvel équipement sportif. Le format et le lieu seront précisés après concertation avec les associations utilisatrices. Le COSEC sera agrandit avec l’ajout d’un espace de convivialité demandé par les sportifs.

 

En lien avec la politique pour les quartiers, Avrillé au Coeur complètera l’équipement de la ville en installant un plateau muti-sports dans chaque quartier. Ces équipements permettrons la création de rencontres et de tournois inter-quartiers. Un grand événement sportif annuel sera mis en place pour contribuer au rayonnement de la ville et valoriser ses équipements et son environnement. L’engagement et la mobilisation de bénévoles à cette occasion sera l’occasion de développer les échanges entre les différentes associations et l’émergence de projets commun.

Un autre événement « familial » sera aussi créé. Réalisé aussi en partenariat avec les associations culturelles et sportives d’Avrillé et idéalement dans le cadre d’un projet plus vaste avec les communes voisines, il permettra à n’en pas douter de tisser de nouveaux liens entre la population.

 

Marc Laffineur conclut le chapitre consacré aux associations en annonçant la création d’une salle associative nouvelle au Parc de la Haye à destination des associations culturelles ou de loisirs. En fonction des décisions prises autour de l’école Pierre et Marie Curie, un projet sera lancé pour compléter l’équipement du quartier et remplacer les salles de la Chesnaie.

 

Sur le plan de la sécurité et de la prévention, Avrillé au Coeur entend poursuivre la politique qui a porté ses fruits : 21% de baisse de la délinquance l’an passé, 40% de cambriolages en moins, et une amélioration considérable des taux d’élucidation, le tout grâce à une grande présence sur le terrain de la police municipale et grâce à la vidéo-protection. De nouvelles caméras seront installées là où c’est nécessaire, et les caméras les moins performantes seront remplacées par des équipements plus modernes capables de filmer aussi la nuit.

Mais notre programme met en avant un volet prévention important, avec l’implication de la commune dans la lutte contre toutes les addictions (drogue, alcool) auprès des jeunes et des moins jeunes. Les actions en faveur de la sécurité routière dans les établissements scolaires seront poursuivies.

 

Marc Laffineur a donné rendez-vous le 28 février pour la dernière rencontre de présentation de son équipe et de son programme.